Page is loading, just a sec...

Saint Hyacinthe Odrowąż (vers 1183-1257)

C’est le seul Polonais dont la figure se trouve parmi les 140 statues de saints tournés vers la place Saint-Pierre, depuis la colonnade du Bernin. C’est également le premier Polonais à être entré chez les dominicains. Des traces de son culte se retrouvent dans le monde entier, entre autres dans le nom de certaines villages américains « San Jacinto ».

Bien qu’issu de la puissante famille des Odrowąż, Hyacinthe a choisi l’ordre mendiant des Frères Prêcheurs. Durant son séjour dans la Ville Eternelle, alors qu’il avait largement dépassé la trentaine, il vit de ses yeux Saint Dominique ressusciter un proche parent de l’un des cardinaux, décédé à la suite d’une chute de cheval. Après cela, Hyacinthe se remit en route bien vite pour la Pologne, non pas à cheval, mais à pieds, humblement, en passant par l’Italie, les Alpes, l’actuelle République Tchèque et la Silésie, en fondant sur son chemin des communautés dominicaines. Ce sont plus de trente monastères qui sont attribués à Odrowąż ! En 1222, il arriva à Cracovie, où les dominicains avaient obtenu la petite église en bois de la Sainte-Trinité. C’était un infatigable missionnaire, prédicateur et aumônier ; il est l’une des figures les plus remarquables du Moyen-Âge en Europe. Selon la tradition, il a également accompli de nombreux miracles, tant de son vivant qu’après sa mort, comme par exemple marcher sur le Dniepr à pieds secs, ou encore rendre la vue à la fille du prince de Kiev. De la même manière que Saint Dominique ressuscitait les morts.

Mais le plus important à remarquer est que ces miracles étaient à l’image de son affection et sa miséricorde envers chaque homme. Dans le village de Kościelec, non loin de Cracovie, la grêle avait dévasté les champs. Mais grâce à la prière de Saint Hyacinthe, les blés se redressèrent, et les habitants furent ainsi préservés de la famine. Après qu’une femme se soit recueillie sur son tombeau — qui se trouve encore aujourd’hui dans la basilique de la Sainte-Trinité — pour lui demander de l’aide suite à la mort de sa vache… la vache était de nouveau vivante ! Cela peut vous amuser, mais à l’époque, pour les pauvres, une vache représentait la fortune d’une vie entière. Et puis, comme le dit le père dominicain Tomasz Gałuszka, Saint Hyacinthe nous rappelle par là qu’il n’y a rien qui ne soit pas important, et que les saints ne s’occupent pas seulement de ce qui est merveilleux et noble ».

Les lieux associés à Saint Hyacinthe Odrowąż (vers 1183-1257):